Mardi 17 juillet, l’Association culturelle a reçu la visite de Mme Monique Bourin, professeur émérite d’histoire du Moyen Âge à l’université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, présidente de l’Association internationale de Recherche sur les Charpentes et Plafonds Peints Médiévaux (RCPPM). Elle était accompagnée de Mme Marianne Gramain, membre de l’ACAE et du conseil d’administration de la RCPPM qui avait organisé cette visite et de Michel Debatisse, également membre des deux associations. En l’absence d’Olivier Paradis, président de l’ACAE, et de Jacques Corrocher, auteur du hors série sur le plafond peint d’Aigueperse, retenus par ailleurs, Jean-Pierre Marliac, ancien président de l’ACAE, accueillit les deux visiteuses au nom de l’Association.

Ayant étudié préalablement l’ouvrage de Jacques Corrocher, Mme Bourin a pu se faire une idée globale de cet ensemble rare et méconnu dont dispose Aigueperse. Plusieurs chercheurs en ont fait la découverte grâce à la publication de l’ACAE et l’intègrent maintenant dans leurs réflexions.

Mme Bourin estime que la soixantaine de closoirs (panneaux de bois peint entre solives) figure parmi les plus intéressants plafonds peints de France. Certains sujets continuent d’interroger les chercheurs, comme des personnages nus portant chapeau. Quelle signification ?

Le désintérêt porté à son entretien par les services compétents (notamment, l’absence de système de ventilation de la pièce) se traduit peu à peu par un assombrissement des couleurs (moisissures noires ?) et, en conséquence, la disparition progressive de certains détails des décors (ex. effacement partiel voire complet de certains blasons).

L’Association RCPPM, créée en décembre 2008, a pour objectif de contribuer à l’étude, à la conservation et à la valorisation des charpentes et plafonds peints français et étrangers (principalement Espagne et Italie), un patrimoine mal connu, fragile et souvent dédaigné. Elle organise des réunions et des colloques, des voyages d’études et des conférences où se rencontrent experts et public. Son siège est à la mairie de Capestang (Hérault), car l’ouverture au public du plafond peint du château des archevêques, au printemps 2008, plafond qui est l’une des pièces majeures de ce type de patrimoine, fut l’occasion d’une première rencontre. L’intérêt qu’elle a soulevé a montré l’utilité d’une association qui regroupe autour d’un public intéressé architectes du patrimoine, conservateurs, restaurateurs, historiens, historiens d’art, professeurs et étudiants.

Les prochaines rencontres de la RCPPM, seront les 11èmes du type. Elles se dérouleront à Toulouse du 27 au 29 septembre 2018 autour du thème « Les sociabilités en images. Fêtes et jeux dans le décor domestique (XIIIe-XIVe siècles). L’apport des plafonds peints ». Le dépliant du programme et des modalités pratiques est disponible en ligne sur le site de la RCPPM (lien sur cette page, en haut à droite).

Les visiteuses profitèrent de leur présence à Aigueperse pour brièvement visiter la ville.

Rappelons qu’en collaboration avec la RCPPM une rapide visite video 3D de la salle est disponible sur notre site sparsae.fr.

cliquez sur la » video 3D « ,  afin de visionner la page concernée.

Texte et photos : M. Debatisse, RCPPM et Sparsae.