Non, non ! Les recherches de l’Association culturelle autour de l’armistice de 1918 ne redémarrent pas avec des reconstitutions de tranchées ni des grandes manœuvres militaires.

Ce n’était ni des réservistes ni des territoriaux des régiments riomois qui creusaient  au rez-de-chaussée du local de l’ACAE.

Depuis plus de deux ans, l’eau courante n’arrivait plus au local de l’ACAE. Il fallait procéder à quelques rénovations.

Après mûres réflexions du conseil d’administration de l’ACAE, afin de réduire les frais de plomberie, le 8 avril quelques volontaires de l’ACAE ont pris leur courage à deux mains, et (de l’autre) ont ouvert une tranchée et… percé les murs.

Cet entrainement au passe-murailles réglé, le plombier n’a plus eu qu’à déposer ses tuyaux. Ceci fut fait dix jours plus tard.

Il ne reste plus qu’à revenir pour reboucher (avec soin) la tranchée. Rendez-vous est déjà pris pour le 25 avril.

En attente d’une citation à l’ordre du régiment… merci à tous pour le fameux coup de main ! Il fut rude, mais efficace.

Au total, une affaire certes longuement préparée, mais rondement menée.

BRAVO !

Texte et photos : Sparsae