Conférence de François Fournier, le 25 mars 2017

François FournierFrançois Fournier, entomologiste à la Société d’histoire naturelle Alcide-d’Orbigny d’Aubière est venu présenter une conférence sur ses découvertes concernant Pierre-Joseph Bayle au sujet duquel il a écrit un article publié dans le Sparsae n°77.

C’est en menant des recherches sur Antoine Guillemot, entomologiste thiernois du XIXe siècle, que François Fournier découvre des copies de lettres envoyées à un Aiguepersois, Pierre-Joseph Bayle. Celui-ci était marchand de tissus et de draperies à Aigueperse non loin de l’église. Né à Florac en Lozère en 1813, il travailla d’abord, dans les années 1840, dans un commerce de draperie à Clermont-Ferrand. Il s’installe peu avant 1850 à Aigueperse où on lui confie la gestion d’une succursale. Non sans difficulté, il se mit à son compte. Le fond sera vendu en 1893 peu avant qu’il ne décède le 25 avril 1895.

L’entomologie est la branche de la zoologie qui étudie les insectes. Il en existe plusieurs millions d’espèces dans le monde. Au XIXe siècle, de nombreux naturalistes amateurs vont à leur recherche et constituent des collections. C’est à cette époque que la mode des cabinets de curiosités se développe. On collectionne les minéraux, la flore, les insectes, etc.
Un public attentif

Bayle rencontre Antoine Guillemot en 1845 chez le célèbre Henri Lecoq. Ce dernier sera d’ailleurs son témoin de mariage. Admis en 1851 à la très sérieuse Société entomologique de France, Bayle s’est déjà constitué une importante collection d’insectes, notamment de coléoptères, capturés dans les environs. Il réalise de nombreux échanges avec les coléoptéristes de l’époque comme Laboulbène et Fairmaire.

Exemple de collection de coléoptères

Exemple de collection de coléoptèresLors d’une promenade entomologique du Mont-Dore au lac Pavin, en compagnie d’Antoine Guillemot, il fit la connaissance de Jules Desbrochers des Loges, un jeune entomologiste, passionné comme lui de coléoptères, qui séjournera plusieurs années à Moulins et Gannat. Des années plus tard, vers 1865, il lui vendra sa collection. Desbrochers des Loges publiera d’ailleurs le catalogue d’observations que Bayle avait constitué et dont le manuscrit original fut donné en 1895 à l’éphémère Société d’histoire naturelle d’Auvergne.

François Fournier avait apporté plusieurs de ses publications ainsi que quelques présentoirs où s’alignaient, soigneusement épinglés, de nombreux insectes aux couleurs métalliques. En l’absence d’Olivier Paradis, président de l’Association culturelle d’Aigueperse et ses environs, Nadine Moulin remercia l’orateur au nom des participants et la soirée se termina par le pot de l’amitié.

Nadine Moulin remercie François Fournier et lui remet un petit cadeau

Nadine Moulin remercie François Fournier et lui remet un petit cadeau

———-
Texte : ACAE
Photos : ACAE

Association culturelle d’Aigueperse et ses environs
140 bis grande rue – 63260 AIGUEPERSE
E-mail : contact@sparsae.org – www.sparsae.org –