© Musée d’art Roger-Quilliot Clermont Auvergne Métropole

Le marquis d’Effiat, surintendant les finances de Louis XIII, avait fait installer dans son château une série de tableaux inspirés du poème épique italien, Roland furieux, où Roland, valeureux chevalier, tombe amoureux d’Angélique, mais cet amour non partagé le conduit à la furie meurtrière. L’auteur de cette suite de 12 huiles sur toile reste à identifier.

L’exposition du musée d’art Roger-Quilliot présente le contexte de réalisation de ce chef-d’œuvre de la peinture française du début du XVIIe siècle grâce aux prêts d’œuvres prestigieuses du musée du Louvre, du musée du Petit-Palais, du Centre des Monuments Nationaux (château d’Aulteribe – Puy-de-Dôme) et de collectionneurs privés.

L’introduction historique du catalogue de l’exposition a été préparée par Olivier Paradis, président de l’Association culturelle d’Aigueperse et ses environs (ACAE).

INFORMATIONS :

  • Publications de l’Association culturelle d’Aigueperse et ses environs (ACAE) :
  1. Alquier (Hélène), « La folie de Roland, thème du décor de la grande galerie du château d’Effiat », Sparsae, 64, 2009, pp.25-32.
  2. Levadoux (Christophe), « Château d’Effiat – Musée d’art Roger-Quilliot : le cycle du Roland Furieux, nouvelles recherches », Sparsae, 82, 2018, pp.81-89.
  3. Paradis (Olivier), Effiat, un château d’Auvergne dans l’histoire de France, Sparsae, hors série n°2, 3e éd., 2010, 48p.
Texte et images : Sparsae & MARQ
Samedi 8 mai 2021