L’Office des Timbres de la Principauté de Monaco vient d’annoncer qu’il procédera le 28 juin 2021 à la mise en vente d’un nouveau timbre d’une valeur faciale de 2,56€. Son dessin et sa gravure sont l’œuvre d’André Lavergne :

« Le château d’Effiat, ancien fief des Grimaldi ».

Le château fut érigé par Antoine Coëffier de Ruzé d’Effiat, ministre et conseiller de Louis XIII. Ses origines bourgeoises sont aiguepersoises. Ses terres d’Effiat furent élevées en marquisat en 1627.

Son petit-fils, le duc de la Meilleraye, épousa la nièce du cardinal de Mazarin, Hortense Mancini, dont la descendante, Louise d’Aumont, épousera le 15 juillet 1777 Honoré IV, futur prince de Monaco. Ce dernier est le fils d’Honoré III, né Honoré Camille Léonor Grimaldi de Goyon de Matignon (1720-1795), prince souverain de Monaco de 1733 à 1793.

Honoré IV, né le 17 mai 1758, sera prince de Monaco de la fin de l’occupation de la Principauté par les Français, le 30 mai 1814, jusqu’à sa mort, le 16 février 1819.


On notera que le dessinateur présente la façade côté jardin du château telle qu’elle apparaît aujourd’hui. Il n’a pas tenté de s’inspirer de son aspect d’autrefois tel que rapporté par une ancienne lithographie*.

* Cf.  Loizeau (Emmanuelle), “Clément II Métézeau, premier architecte du château d’Effiat”, Sparsae, 76, 2015, pp.5-14.
Reconstitution de l’ancienne façade côté jardin.

→ Détails sur le blog du Musée des Timbres et des Monnaies de la Principauté de Monaco :

https://www.mtm-monaco.mc/index.php?route=blog/blog&path=60

→ L‘Association culturelle a publié plusieurs articles et le Sparsae hors série n°2 d’Olivier Paradis (Effiat, un château d’Auvergne dans l’histoire de France, 2013) sur l’histoire de ce magnifique édifice (voir liste dans l’index des sujets situé en colonne de droite sur ce site).

Lundi 21 juin 2021